Finarena   Réseaux sociaux  
 
Visuel
 
  LA LETTRE FINARENA N°5  
  Les vertus patrimoniales du crEdit  
     
 
 
 

Dans un contexte de taux bas, la rémunération actuelle d'un placement sans risque tend à s'éroder. En contrepartie, il est aujourd'hui possible d'emprunter sur le long terme à des taux particulièrement attractifs. Ainsi on observe en ce moment des taux de 2,50% sur 10 ans, 2,75% sur 15 ans et enfin 3,00% sur 20 ans.

L'occasion pour moi, dans le cadre de notre activité quotidienne, de revenir auprès de vous afin de vous rappeler les vertus du crédit et les cas pratiques, parfois méconnus, dans lesquels y faire appel.

Dans tout patrimoine, il est important de retrouver une part de crédit. Et ce d'autant plus que votre patrimoine compte en moyenne plus de 50% d'immobilier.

Lors des audits que nous pratiquons régulièrement, il est courant de constater que la part de crédit chez notre clientèle patrimoniale est trop faible. Le cas échéant, les rentrées d'argent (prime, dividendes, vente immobilière, héritage…) ont pu servir à rembourser tout ou partie de la dette.

Le mot est laché… Si l'endettement peut inquiéter (conjoint sans activité, étude des enfants à financer…) et représenter pour certains une obligation un peu trop lourde à assumer, il ne faut pas pour autant oublier les avantages que constitue l'effet de levier. Celui-ci désigne l'utilisation de l'endettement pour augmenter la capacité d'investissement de l'emprunteur et son impact sur la rentabilité des capitaux propres investis.

L'effet de levier est essentiellement de trois ordres :
économique : le crédit permet d'acquérir un bien que l'on ne pourrait acheter par soi-même,
fiscal : les intérêts d'emprunt sont déductibles dans le cadre d'un investissement immobilier locatif,
social : l'assurance emprunteur, outil idéal pour protéger vos proches et faciliter la transmission.

Bien entendu, pour être optimal, un financement doit être examiné sous toutes ses coutures : type de prêt, montant, taux, durée, garanties… Et vous pouvez faire une infidélité à votre banque sans que le financeur ne vous réclame de contrepartie commerciale (salaires, carte bancaire…).


Au-delà des sentiers battus

Le marché du financement bancaire est ainsi fait que ce sont les clients eux-mêmes qui viennent vers les banques pour solliciter du crédit. Prêt personnel (autrement appelé prêt à la consommation) et prêt immobilier sont bien souvent la réponse à leurs besoins.

Cette façon de procéder, très réductrice, ne permet pas d'exploiter toutes les capacités du crédit. C'est en effet un outil patrimonial très puissant permettant de traiter des situations très diverses.

En le mettant régulièrement en avant auprès de nos clients de façon proactive, il est une source intarissable de solutions aux problématiques de nos clients (trésorerie, fiscalité, indivision, divorce, transmission, succession, donations…).

Ainsi le recours au crédit permet, sous conditions et sous réserve de l'accord de la banque, de concrétiser de nombreuses stratégies patrimoniales :

prêt ou recharge hypothécaire : crédit de trésorerie sur la base de la valeur nette du bien

refinancement d'un bien au travers d'une SCI : dans une logique de transmission (parts de SCI) ou de réorganisation patrimoniale (remploi des capitaux issus de la vente immobilière)

rachat de compte courant d'associé : pour des sociétés à prépondérance immobilière dont la trésorerie ne permet pas de rembourser l'associé disposant d'une créance (résout également le cas échéant la transmission aux enfants associés de l'équivalent en valeur du compte courant)

financement in fine : optimisation de la fiscalité d'un investissement locatif acheté à crédit par une déduction plus forte des intérêts d'emprunt, parfois renforcée par un effet de levier sur le capital adossé en garantie

rachat de parts : pour financer la sortie d'une indivision ou d'une SCI

rachat de soulte : pour solder une indivision ou un divorce

financement de nue-propriété : l'usufruit est acheté temporairement par un bailleur social chargé de la gestion et de la location du bien pour une durée comprise entre 15 à 20 ans au terme de laquelle l'emprunteur récupère l'intégralité du bien en pleine propriété (avantage ISF et revenus fonciers durant cette période)

financement de droits : dans le cadre d'une succession ou d'une donation (alternative au différé fractionné accordé sous conditions par l'administration fiscale)

financement de bureaux ou locaux commerciaux : en centre-ville exclusivement (les locaux professionnels en Z.I. et les entrepôts font l'objet de financements professionnels qui sortent du champ de la gestion patrimoniale)

financement de biens situés à l'étranger : le bien pris en garantie sera systématiquement en métropole


Un expert à votre écoute

Objet de toutes les attentions de la part des emprunteurs, le taux du crédit ne fait pas tout. Les spécialistes de la gestion privée que nous sommes le savent bien.

Les occasions de recourir au crédit sont nombreuses et les effets multiples. Il est donc indispensable d'être bien accompagné afin de poser le bon diagnostic et retenir la solution la plus adaptée à la situation de chacun.

C'est là tout le rôle de votre expert en stratégie patrimoniale, à l'écoute de vos besoins.

N'hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos problématiques et de vos objectifs, je serais ravi de pouvoir échanger avec vous.

Bien cordialement

 
 
  Signature  
 
 
  Yvan BOUTIER  
 
     
 
Yvan Boutier   Yvan Boutier
Gérant de FINARENA Gestion Privée
07 86 14 25 27
yvan.boutier@finarena-gp.fr
www.finarena.fr
 
     
 
 
     
  J'ai une question  
     
 
 
         
  Finarena 2 avenue des Améthystes Technoparc de l'Aubinière 44338 Nantes Cedex 03 - Salons au 18/20 place de la Madeleine 75008 Paris - Copyrights 2013 - Tous droits réservés. Pour ne plus recevoir notre lettre mensuelle, cliquez sur ce lien pour vous desinscrire.   vendyssée Finance