Finarena   Réseaux sociaux  
 
Visuel
 
  LA LETTRE FINARENA N°10  
  Actions Européennes : faut-il déjà prendre ses profits ?  
     
 
 
 

Bonjour *|MERGE2|* *|MERGE1|*,

Les marchés actions européens affichent une hausse de près de 20% depuis le début de l'année. La tentation peut être grande de vouloir prendre ses profits. Alors que les avis sur la question sont rares, je tenais à vous faire partager l’analyse de la société de gestion Oddo, spécialiste reconnu de la gestion actions et obligations.


Les perspectives de croissance économique sont revues à la hausse

En zone Euro, les indicateurs avancés d'activité continuent à se redresser grâce aux baisses conjointes du prix du pétrole, des taux long terme et de l'euro et à l'amélioration continue des conditions de crédit - les banques prêtent à nouveau car la demande repart. Ces éléments permettent d'anticiper des révisions à la hausse des perspectives de croissance jusqu'à 1.5%.


Les flux d'investissement restent porteurs

Les flux d'investissement internationaux se sont massivement portés sur les actions européennes ces derniers mois, et cela devrait continuer : en moyenne, les investisseurs sont encore sous pondérés sur cette classe d'actifs. Ce mouvement continu de flux constitue un véritable soutien à la performance des actions européennes.


La politique monétaire de la BCE reste un fort acteur de soutien aux actifs risqués

La BCE a entamé début Mars son programme d'achat d'obligations souveraines, alors qu'environ 1/3 de la dette souveraine offre aujourd'hui des rendements négatifs. Dès lors, les investisseurs vont-ils continuer à allouer des capitaux à des actifs dits sans risques qui offrent un rendement négatif ? Un phénomène d'éviction devrait favoriser les actifs à rendement (obligations souveraines à maturité longue, obligations à haut rendement et actions à fort dividendes) ainsi que les actions cycliques et à forte sensibilité taux (foncières et banques).


Les bénéfices par actions des entreprises sont revus à la hausse

Avec la confirmation de la reprise en zone Euro, les révisions à la hausse des bénéfices par actions - pour l'instant modestes - devraient enfin pouvoir contribuer à la hausse du marché.

Les facteurs d'incertitudes semblent se dissiper

  • Le problème grec n'a pas provoqué le séisme attendu, même si tout est loin d'être réglé.

  • Le risque de faillite d'acteurs du secteur de l'énergie aux Etats-Unis, suite à une chute trop marquée du pétrole, reste à surveiller mais les prix semblent stabilisés sur des niveaux proches de $50 le baril.

  • La FED fait preuve d'une grande prudence pour ne pas casser la croissance américaine - voire mondiale - avec un timing de durcissement des conditions monétaires inopportun, même s’il convient de rester vigilant.

  • La situation géopolitique globale, notamment en Europe de l'Est, semble là aussi vouloir se stabiliser.

  • Même si nous devons garder à l’esprit que cette analyse est celle d’une société de gestion de fonds et qu’elle n’a pas valeur de prédiction, les arguments avancés semblent cohérents, exception faite d’une sous-estimation des tensions géopolitiques.

    Si le contexte international reste fragile, il existe cependant aujourd’hui de solides raisons de penser que le mouvement haussier des marchés actions européens va perdurer et qu’il est actuellement opportun de rester investi sur les actions européennes.


    Bien cordialement

     
     
      Signature  
     
     
      Yvan BOUTIER  
     
         
     
    Yvan Boutier   Yvan Boutier
    Gérant de FINARENA Gestion Privée
    07 86 14 25 27
    yvan.boutier@finarena-gp.fr
    www.finarena.fr
     
         
     
     
         
      J'ai une question  
         
     
     
         
      Finarena 2 avenue des Améthystes Technoparc de l'Aubinière 44338 Nantes Cedex 03 - Copyrights 2014 - Tous droits réservés. Pour ne plus recevoir notre lettre mensuelle, cliquez sur ce lien pour vous desinscrire.